Découvrez nos réalisations sur le Blog, cliquez ici

Faudra-t-il se chauffer au bois cet hiver ?

RTE, le gestionnaire du réseau électrique est inquiet : il annonce placer cette saison hivernale sous forte vigilance, en raison d'une ressource électronucléaire plus faible qu'à l'accoutumée, avec 18 réacteurs nucléaires soumis à des inspections entre la fin du mois d'octobre et la mi-janvier. 


Même si les capacités des énergies renouvelables ont régulièrement augmenté et même si les connexions transfrontalières ont été renforcées, RTE anticipe : "En cas de vagues de froid importantes et durables en dessous des normales de saison, [il] pourrait être amené à mettre en œuvre des solutions exceptionnelles pour préserver l'alimentation électrique des Français, le matin (8h-13h) et/ou le soir (18h-20h) des jours ouvrés". 

 

"Moins il y aura d'électricité, plus on se collera à la cheminée", proverbe populaire

 

RTE rappelle des gestes simples aux consommateurs : démarrer les appareils de lavage (lave-linge, lave-vaisselle) aux heures creuses, abaisser la température des pièces de 1 à 2 °C en quittant son domicile ou, bien sûr, éteindre la lumière dans les pièces inoccupées. 

Mais la perspective peu réjouissante de retrouver un appartement froid donne des idées à certains. Notamment les professionnels du chauffage au bois, qui en profitent pour rappeler que les poêles et cheminées n'ont pas besoin de prise électrique.

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) rappelle que 8 millions de foyers disposent de tels appareils capables de faire baisser leur consommation de courant. 

 

Source et article complet sur Batiactu.com

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
Credit-Foncier.jpg
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site