Découvrez nos réalisations sur le Blog, cliquez ici

Remplacer ses fenêtres engendre de subtentielles économies

Il est admis que les ouvertures (portes et fenêtres) sont à l'origine de 10 à 15 % des déperditions thermiques d'un bâtiment, après les combles et les murs.

Cependant, le remplacement de fenêtres simple vitrage par des menuiseries modernes, accroîtrait de façon bien supérieure les performances des habitations. C'est en tout cas ce que conclut Adeline Junker, chargée d'étude pour Pouget Consultants, qui a simulé le remplacement des fenêtres et volets dans les bâtiments d'habitation - maison individuelle ou logement collectif afin d'observer les effets sur les besoins de chauffage et la consommation énergétique.

 

Les résultats de ces simulations, menées sur quatre bâtiments collectifs et trois maisons individuelles, pas ou peu isolés, et présentant des surfaces vitrées et des orientations différentes, montrent que cette opération de simple remplacement des fenêtres permet de réduire les besoins de chauffage d'un quart.

En termes d'économies d'énergie, ce sont 60 kWh/m²/an qu'il sera possible d'économiser, "soit plus de 25 % de l'amélioration nécessaire à une rénovation énergétique dont l'objectif est de passer d'une consommation de 300 à 80 kWh/m²/an", fait valoir le document.

 

Source et article complet sur Maisonapart.com

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
LOGO-GRDF.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site