Découvrez nos réalisations sur le Blog, cliquez ici

Isolation : quelles sont les principales zones de déperdition de chaleur d'un logement ?

Pour gagner en confort au sein de son logement en hiver, une bonne isolation est essentielle mais encore faut-il savoir quels sont les points stratégiques à isoler. Entre les fenêtres, les portes, le toit et les murs, Maison à part vous rappelle les principales zones de déperdition de chaleur. Petit memento pour vous permettre de mieux agir.

 

Quand on vous dit isolation et froid, vous êtes nombreux à incriminer aussitôt "les fenêtres". C'est en tout cas ce que révèle le récent sondage OpinionWay réalisé pour le site Internet Monexpert-isolation.fr. Seulement voilà, comme le souligne Frédéric Micheau, directeur de l'étude, "il y a une différence entre la perception des Français et la réalité".

 

Si les fenêtres sont bien responsables de déperditions de chaleur (environ 10 à 15% selon l'ADEME), elles ne représentent pas le point le plus sensible du bâti. La zone la plus critique est en réalité le toit, fautif en moyenne de 25 à 30% des déperditions. Viennent ensuite les murs (20 à 25%), les zones de fuites d'air et d'air renouvelé (20 à 25%*), les fenêtres, les portes et les planchers bas. Les portes n'arrivent qu'en cinquième position et les fenêtres en quatrième position alors que les Français, eux, les considèrent souvent comme étant les principales responsables de la sensation de froid dans leur logement.

Un classement erroné qui résulte d'une méconnaissance de la circulation des flux à l'intérieur d'une habitation. Or, qui dit mauvaise analyse, dit mauvais diagnostic et donc, à l'arrivée, des solutions d'isolation inadaptées. D'où l'importance de connaître les principales zones de déperdition de chaleur dans un logement...

 

Découvrez-les sur Maisonapart.com, listées dans l'ordre d'importance.

  • Le toit : 25 à 30% des déperditions de chaleur
  • Les murs : 20 à 25% des déperditions de chaleur
  • Les zones de fuites d'air et d'air renouvelé : 20 à 25% des déperditions de chaleur
  • Les fenêtres : 10 à 15% des déperditions de chaleur
  • Les portes, autre source de déperditions de chaleur
  • Le plancher : 7 à 10% des déperditions de chaleur

*Pertes de chaleur d'une maison d'avant 1974 non isolée, chiffres fournis par l'ADEME.

 

Source et dossier complet sur Maisonapart.com

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
LOGO-GRDF.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site