Découvrez nos réalisations sur le Blog, cliquez ici

La hausse des prix de l’ancien va-t-elle durer ?

Les prix de l’immobilier ancien augmentent selon plusieurs études des notaires. Une tendance appelée à durer, même si toutes les villes de France ne sont pas logées à même enseigne. Analyses et prévisions sur la valeur des logements.

 

Les Notaires de France viennent de publier leur note de conjoncture immobilière. Riche de statistiques sur l’ancien, ce document confirme les excellents chiffres de 2018. L’an dernier, 970.000 logements ont été vendus. C’est le plus haut score jamais enregistré, effaçant le record de 2017 (968.000 mutations). Surtout, l’étude des Notaires de France dresse le bilan et trace des perspectives concernant l’évolution des prix. Une belle occasion de savoir si la phase d’inflation entamée mi-2015 va durer ou si le mètre carré va finir par se calmer.

 

Baisse des taux immobiliers

Pour les notaires, le tonus du marché constaté en 2018 tient d’abord à d’excellentes conditions de crédit. Le taux moyen toutes durées confondues a tourné l’an dernier entre 1,44 et 1,49 % hors assurances selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, tout près du plancher record de l’automne 2016 (1,35 %). De leur côté, les banques ont assoupli leurs critères (allongement des durées d’emprunt, développement des prêts sans apport personnel). De quoi stimuler des candidats à l’achat immobilier déjà très motivés.

 

Pas d’effet Gilets jaunes

Les Français ont en effet la pierre dans le sang. « 77 % d’entre eux estiment préférable d’être propriétaires de son logement », remarque une récente étude de l’Observatoire Société et Consommation réalisée auprès de 4.000 personnes. Ils comptent aussi bâtir un patrimoine durable. « L’immobilier reste une valeur refuge qui ne connaît que peu d’équivalents », confirment les Notaires de France. Et d'ajouter : « La confiance des particuliers dans ce marché ne semble pas atteinte par les mouvements sociaux touchant chroniquement la France depuis plusieurs mois ». Bref, rien n'empêche les acquéreurs de se lancer ! 

 

La hausse, toujours…

Les indicateurs avancés des notaires, basés sur les avant-contrats, révèlent une hausse des prix de l’ancien de 3 % en rythme annuel en mai 2019. L’Ile-de-France poursuit son ascension. En régions, « les prix des appartements à Toulouse, Bordeaux, Rennes, Nantes et Bordeaux continueraient de progresser entre 5 et 10 % par an. A Marseille et Montpellier, les prix se stabiliseraient », signalent les Notaires de France. Côté maisons, la hausse resterait de mise dans les principales agglomérations « à l’exception de Toulouse qui se stabiliserait ».

 

Par P. Chevillard le 26 avril 2019

Source et article complet sur PAP.fr

 

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
LOGO-GRDF.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site