MaPrimeRénov’ cartonne !

Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ est devenue la principale aide de l’État à la rénovation énergétique des logements. D’abord réservée aux ménages les plus modestes, elle est depuis janvier 2021, avec le soutien des crédits France Relance, ouverte à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus et leur statut, qu’ils soient occupants ou bailleurs, ainsi qu’à tous les copropriétaires. Depuis le 1er juillet, les propriétaires-bailleurs peuvent également demander leur aide.

 

MaPrimeRénov', un outil puissant

MaPrimeRénov’ permet de financer les travaux d’isolation (murs, planchers, combles, fenêtres), de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique. Parmi les travaux les plus sollicités, le changement de système de chauffage (64 %), suivi des travaux d’isolation (32 %). Les autres travaux (ventilation, audit, etc.) et l’assistance à maîtrise d’ouvrage représentent 4 % des demandes.

 

Un dispositif à vocation social

MaPrimeRénov’ a d'abord été conçue pour aider les ménages modestes et très modestes à passer à l’acte. Là encore l’objectif semble atteint puisqu’ils sont les principaux bénéficiaires du dispositif avec 63 % des dossiers déposés depuis le début de l’année. MaPrimeRénov’ rencontre également un fort succès auprès des ménages aux revenus intermédiaires (33 %). 

 

Forte dynamique

A la fin du 2e trimestre 2021, plus de 382 442 dossiers ont été déposés depuis le début de l’année, 195 000 l’ont été au 2e trimestre contre 185 000 au 1er trimestre 2021. 297 003 dossiers ont été acceptés, pour un montant total de 862 millions d’euros de primes.

 

Un délai de réponse très rapide

Le succès du dispositif tient aussi à la rapidité des réponses une fois la demande transmise. La réponse est extrêmement rapide puisqu’en moyenne les particuliers n’attendent en effet que 11,5 jours ouvrés ! MaPrimeRénov’ est ensuite versée à l’issue des travaux.

 

Quels travaux ?

Près de 64 % des dossiers concernent la rénovation du chauffage. Et les particuliers n’hésitent plus à installer une pompe à chaleur en remplacement de leur vieille installation (18 % des dossiers pour un montant de 13 293 €). Vient ensuite l’isolation (32 % des dossiers).  Et c’est l’isolation par l’extérieur qui s’impose majoritairement pour un montant de 16 652 €.

Source et article complet sur PAP.fr

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
LOGO-GRDF.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site