Rénovation énergétique : les aides prolongées jusqu’à fin 2023

Le gouvernement passe à la vitesse supérieure pour inciter les particuliers à mieux isoler leur logement et se chauffer avec des énergies plus vertueuses.

 

L’éco-ptz est prorogé

L’éco-ptz est un prêt sans intérêt accordé sans condition de ressources aux ménages engageant des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Il permet de financer des travaux à partir de 7 000 €. Il peut être accordé à un propriétaire bailleur ou occupant et à un syndicat de copropriétaires. Alors qu’il devait initialement s‘éteindre à la fin de l’année le dispositif a été prolonger de deux ans. Soit jusqu’au 31 décembre 2023.

 

L’Eco-ptz augmente

Autre bonne nouvelle : à partir du 1er janvier prochain, le plafond de l’eco-ptz passe de 30.000 € à 50.000 €. Mais attention : la mesure vise les rénovations globales qui nécessitent un bouquet de travaux comme l’isolation, le chauffage, les menuiseries… La durée maximum du prêt passe aussi de 15 ans à 20 ans. Pour 40 000 € empruntés, la mensualité sur 20 ans s’établit à 166 € par mois. Une « carotte » qui pourrait décider de nombreux propriétaire à passer à l’acte. Avec la clef une baisse conséquente des factures énergétiques et une hausse de la valeur de leur patrimoine (la valeur verte) .

 

Simplification des procédures

Il est possible de cumuler l’éco-ptz avec les aides à la rénovation énergétique comme MaPrimeRénov’. À partir du 1er juillet 2022, il sera possible d’émettre une seule demande de prêt à l’Anah dès la constitution du dossier MaPrimeRénov’. L’Anah se chargera ensuite d’instruire le dossier et de vérifier la compatibilité des travaux envisagés avec une demande d’Eco-ptz. En cas d’accord, elle transmettra alors le dossier à une banque qui versera ensuite la somme demandée

 

Distribution par les sociétés de tiers-financement

Par ailleurs, il est également prévu de proroger pendant deux ans, jusqu’au 31 décembre 2023, la distribution de l’éco-ptz par des sociétés de tiers-financement qui proposent un accompagnement technique et financier des travaux. Une expérimentation avait été menée en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. La prolongation pendant deux années supplémentaires a pour but de mieux évaluer son impact sur le volume des travaux financés par des éco-ptz.

 

Source PAP.fr

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
LOGO-GRDF.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site