Découvrez nos réalisations sur le Blog, cliquez ici

Étiquetage énergétique : et si les Leds passaient en classe E ?

Ce serait le résultat du nouveau système d'étiquetage proposé par la Commission Européenne !

 

Les industriels du chauffage et de la production d'eau chaude sont contre le nouveau système d'étiquettes énergétiques proposé par la Commission Européenne le 15 juillet dernier. La commission a en effet publié une proposition de règlement européen visant à modifier et à clarifier l'étiquetage énergétique.

 

Quel est le problème ? L'étiquetage énergétique a tout d'abord été appliqué aux appareils ménagers et, progrès technique aidant, les catégories A (la meilleure) à G (la moins bonne) ont vite été dépassées et il a fallu créer de nouvelles catégories A+, A++, puis A+++ en 2010.

 

Que faire au-delà du A+++ ?

Aujourd'hui, observe la Commission Européenne, la plupart des produits se trouvent dans les catégories A à A+++ et il n'y en a plus dans les catégories inférieures. Or, dit-elle, il faut prévoir que les progrès en termes d'efficacité énergétique des appareils vont se poursuivre et, plutôt que d'introduire des catégories A4+, A5+, …, elle propose de remettre de l'ordre dans le système en rétrogradant tout les appareils dans une hiérarchie de A à G et en ré-étalonnant leur efficacité énergétique.

 

De plus, pour ménager de la place au futur progrès technique, la Commission prévoit que lorsque l'étiquetage est appliqué à un nouveau groupe de produits ou lors d'un ré-étalonnage, aucun produit ne devrait initialement se trouver dans les catégories A ou B de manière à ménager au moins dix ans d'évolution technique possible.

 

Du coup, les règles de l'étalonnage doivent être sévérisées et une base de données européennes sur les produits étiquetés sera établie. Enfin, le ré-étalonnage aurait lieu tous les dix ans environ.

En éclairage, le ré-étalonnement descendrait les appareils classés A aujourd'hui en classe E, y compris les meilleurs luminaires à Leds.

 

Les LEDs en classe E

Par conséquent, les industriels ont fait leurs calculs et hurlent qu'on les assassine. En effet, appliqué à l'éclairage, par exemple, le ré-étalonnage conduirait à rétrograder les luminaires Leds de la classe A à la classe E, toujours dans le but d'assurer 10 ans de progrès possible dans le cadre du même référentiel d'étiquetage.

La Commission Européenne poursuit sa concertation jusqu'en Octobre et devrait alors dévoiler sa proposition finale. 

 

Source et article complet sur Batirama.com

Retour aux actualités

Ils soutiennent Thermorénov

edf
DeltaDore.jpg
isover.jpg
lafarge.jpg
les-maisons-francaises.jpg
LOGO-GRDF.jpg
logo-weber-2017.jpg
Monier.jpg
NEW-LOGO-PAREXLANKO.jpg
point-p.jpg
Soprema.jpg
Haut du site